Attention Chevaux – Un roman bien étrange

Avez-vous déjà tourné la dernière page d’un roman sans réellement comprendre comment vous en étiez arrivés là ? Dans les lignes qui vont suivre, vous allez découvrir une plume dans la brume. Attention Chevaux est un roman de Myriam DELAS.

Introduction utile

Dix jours après avoir fait une grave chute de cheval, Lison, en pleine nuit, se précipite au secours de sa jument tombée. Au petit matin, elle doit laisser son amie, couchée sans vie dans le couloir de l’écurie.
Cinquième box à droite en entrant. Il y a une belle jument d’obstacles. Sa propriétaire, Bertille, s’en sépare, mais pour quelles raisons ? Qui y a intérêt ?
Lison, entraînée dans leurs mésaventures entre un centre équestre et une ferme isolée que des chevaux traversent, par Thomas son compagnon, pourrait découvrir pourquoi sa jument est morte. Les animaux brouillent-ils les pistes ?

 

  • Éditeur ‏ : ‎ Publishroom Factory (11 mars 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 310 pages

Je ne saurais vous donner les raisons qui ont guidées mon choix littéraire. Ne vous précipitez pas sur la réponse facile (oui, j’ai des chevaux), j’ai été intriguée par le résumé. Avouez que vous avez bien envie, vous aussi de connaître les réponses à ces questions 😉

La littérature Équine

Habituellement, je prends la fuite devant tous les bouquins dont le cheval est le thème principal. Avoir des chevaux ne fait pas de moi une dévoreuse du genre, bien au contraire. Mais à la lecture de la quatrième de couverture, j’ai imaginé une intrigue humaine plus qu’une leçon d’équitation. Alors pour ceux qui ne sont pas des passionnés, entrez dans la brume des problématiques des Hommes… avec des chevaux en toile de fond.

Et oui, vous avez bien lu. Lison a fait une chute de cheval dont elle n’a pas de souvenir. Avait-elle son casque ? Une question qui se pose pour cette cavalière qui est de retour avec une commotion cérébrale. Lison est dans la brume de sa mémoire perdue et le lecteur s’y plonge avec elle.

Une plume étrange

Myriam DELAS m’a embarquée dans cette aventure avec une plume confuse. Auteure fantomatique dont je n’ai pas trouvé la biographie, est-elle cavalière ? Dans la quête de Lison, qui cherche la raison de la mort de sa jument, l’auteure emploi le terme “autopsie” et non “nécropsie”. Il est probable que je sois seule à m’arrêter là-dessus mais j’aurais aimé savoir si l’auteure voulait montrer les chevaux comme “humains”.

Sachez que cet examen n’a pas été demandé, sans quoi Lison aurait eut sa réponse et l’intrigue serait sortie de la nébuleuse. La jument de Lison est morte alors qu’elle était hospitalisée, je comprends sa tristesse et sa petit enquête. D’autant que, dans chaque personnage se cache un mystère et que les chevaux ne sont pas seuls à brouiller les pistes.

Réquisitions militaires

Au fil des pages, nous découvrons qu’il existe un charnier non loin du centre de Lison. L’auteure nous transporte dans le temps, celui de La Grande Guerre avec une réflexion sur nos amis équidés, enrôlés de force dans ce conflit.

Ces réquisitions ne se sont pas faites sans résistance. En effet, les propriétaires des chevaux en avaient un grand besoin au quotidien, pour le transport et pour les travaux agricoles. Elles ont eu également des conséquences importantes sur l’économie dès l’été 1914. Moins de bras avec les jeunes hommes valides qui partent, moins de force de travail avec la réquisition des chevaux, tout cela au moment précis où la moisson réclame les uns et les autres. C’est toute l’organisation agricole qui s’en trouve désorganisée dès le début du conflit. Il faut également prendre en compte l’attachement sincère des propriétaires pour leurs animaux. (les archives du Pas-de-Calais)

Le charnier est évoqué puis son histoire se précise, je vous laisse la découvrir 😉

Intemporel

Myriam DELAS ne précise aucun repère de temps ou de lieu, le lecteur est plongé dans un mystère entier. Difficile de s’imaginer les prés, le chemin… la plume reste floue et le lecteur se perd, comme Lison. Je me suis égarée, moi aussi, page après page, et j’ai réalisé la détresse de Lison. L’auteure ne s’engage pas dans de longues descriptions, les personnages ont un nom et une image confuse, seules les questions du résumé nous guident, mais vers quoi ?

Incompréhension

J’ai suivi les mots, les phrases, cherché à percer le mystère, mais je crois n’avoir absolument rien compris : y avait-il quoi que ce soit à comprendre ? Et pourtant, à aucun moment, je n’ai lâché ce roman. Intrigant, n’est-ce-pas ? Je me surprends dans une quête qui n’est pas la mienne.

Je l’ai écrit, c’est vrai, j’ai des chevaux. Un cheval mort sur la paille dans le couloir entre les box est déjà loin de mon imaginaire parce que pour moi, la place d’un cheval est dans les prés. Et contrairement à ceux du roman, mes chevaux ont un nom. La description des chevaux de ce roman reste tout aussi abstraite que les lieux mais j’y ai cependant noté ce qui, finalement, revient toujours dans ce sombre milieu : la vente, l’achat, l’essai… le prix du cheval, sa capacité de compétiteur… tout ce que je n’aime pas, je l’ai situé, un peu trop. J’aurais souhaité que les comportements humains bassement mercantiles restent, eux aussi, uniquement suggérer.

Chroniquer avec les chevaux 😉

Cette façon de traiter le cheval comme un objet est la triste réalité que chaque lecteur interprétera selon son âme et sa conscience. Vous laisserez-vous séduire ?

Author: Angelique

Nous avons pris nos chevaux et des sacoches afin de proposer livres, carnets d'écriture et un magazine trimestriel à tous ceux qui en font la demande. Nous organisons des groupes de lecture dans les chemins, dans les prés, avec les enfants et leurs accompagnants.

Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

2 thoughts on “Attention Chevaux – Un roman bien étrange