Burn-out émotionnel

Le burn-out est un syndrome d’épuisement qui revêt une forte part émotionnelle. Si ce phénomène concerne principalement le milieu du travail, ses symptômes peuvent également survenir à cause d’un surmenage et d’une surcharge liée à la vie privée, sentimentale et familiale. Quelques informations utiles pour reconnaître le burn-out et en sortir.

Qu’est-ce que le burn-out émotionnel ?

Burn-out émotionnel : une définition

Le burn-out est un phénomène d’épuisement général aussi bien physique qu’émotionnel. Il s’agit d’un trop plein qui peut découler d’une période de stress ou de surmenage intense et prolongé.

Les causes de ce syndrome sont souvent multifactorielles. Il est parfois difficile de parvenir à réaliser toutes les tâches que l’on doit accomplir (travail, vie familiale, vie sociale…), ce qui peut entraîner du surmenage. Lorsqu’il devient impossible de tout gérer, certains « craquent », on peut alors parler de burn-out ou d’épuisement émotionnel.

Quels sont les premiers symptômes du burn-out ?

L’épuisement émotionnel n’est pas facile à reconnaître. Il se manifeste par une altération de vos émotions et de vos réactions qui peuvent être exacerbées (réactions agressives, irritabilité) ou au contraire amoindries (perte d’intérêt et de plaisir). Dans une période de surmenage, vous pouvez donc ressentir les symptômes suivants :

  • fatigue continue et sentiment de ne jamais être assez reposé ;
  • stress, anxiété ;
  • découragement ou angoisse face aux tâches à accomplir ;
  • impression d’être sous l’eau ;
  • perte d’efficacité, désorganisation ;
  • troubles du sommeil ;
  • susceptibilité, irritabilité ;
  • réactions exagérées (pleurs ou colère déclenchés pour un rien) ;
  • perte de confiance en soi ;
  • perte de plaisir et d’intérêt pour ce qui vous fait habituellement plaisir ;
  • difficultés de concentration ;
  • perte ou diminution de vos capacités de mémorisation.

Plus puissant qu’un état de stress ou de surmenage, le burn-out est un véritable choc émotionnel, psychique et parfois physique. Les symptômes du burn-out émotionnel surgissent cependant progressivement et peuvent s’aggraver si rien n’est fait.

Qu’est-ce qu’un burn-out sentimental ?

Le burn-out sentimental est une expression qui n’a pas de fondement médical, mais qui est parfois utilisée pour décrire l’épuisement au sein du couple. Selon la psychologue Ayala Malach Pines, autrice de « Couple Burnout: Causes and Cures », ce phénomène serait lié aux hautes attentes placées sur le couple et aux déceptions vécues dans la réalité.

Un sentiment de désillusion qui peut mener au ressentiment voire à la rancœur et créer un sentiment de mal-être amoureux. Ce burn-out affectif trouve parfois son origine, au moins en partie, dans un déséquilibre dans la répartition des tâches et la routine de la vie à deux.

Quelle différence entre une dépression et un burn-out ?

Le burn-out est plutôt une conséquence du surmenage et du stress sur une longue période, que cela soit au travail ou à la maison. Le burn-out émotionnel, ou épuisement émotionnel n’est pas reconnu comme une maladie, comme peut l’être la dépression, mais comme un trouble mental qui est caractérisé. Certains symptômes sont proches. La dépression entraîne une tristesse constante, voire des idées noires, que l’on ne retrouve pas dans le burn-out.

Cependant, le burn-out peut favoriser la survenue d’une dépression. Il est donc important de consulter un médecin avant de sombrer. Il pourra éventuellement vous orienter vers une thérapie ou vous aider à mettre en place les mesures nécessaires pour éviter de finir en burn-out ou en dépression.

Comment soigner un burn-out émotionnel ?

Si vous présentez plusieurs des symptômes cités plus haut, vous pourriez souffrir de burn-out ou d’épuisement émotionnel. Pour commencer à en sortir, vous pouvez essayer de :

  • prendre du temps pour vous et prendre du recul ;
  • améliorer votre organisation ;
  • demander de l’aide à vos proches pour vous aider et avoir plus de temps à vous ;
  • exprimer vos sentiments et chercher de l’écoute ;
  • repérer les situations qui crée des tensions, de la fatigue pour mieux les anticiper ;
  • en discuter à votre travail si cela est source de stress pour réaménager votre poste et vous alléger ;
  • en parler avec votre conjoint et votre famille s’ils peuvent vous aider et vous soulager (ex : participer davantage aux tâches) ;
  • trouver le temps de pratiquer une activité physique régulière (cela régule l’humeur) ;
  • soigner votre sommeil pour limiter la fatigue ;
  • consulter un médecin.

La solution thérapeutique face à l’épuisement émotionnel

En cas de surmenage ou de burn-out émotionnel, nous vous conseillons de consulter en premier lieu votre médecin. Il pourra ensuite vous orienter vers un psychologue ou un psychiatre si nécessaire afin de réaliser une thérapie.

La thérapie comportementale et cognitive est souvent utilisée pour prendre en charge les burn-out chez les salariés aussi bien que les syndromes d’épuisement chez les étudiants. Elle peut vous à soulager votre souffrance par la parole, mais aussi à mettre en place les mesures nécessaires pour ne plus être surmené (ex : apprendre à dire non, ne pas vouloir tout contrôler). Enfin, la thérapie peut également vous permettre de comprendre les mécanismes et enjeux psychologiques qui vous ont conduit au burn-out.

Le traitement médical du burn-out émotionnel

Le burn-out émotionnel n’étant pas une maladie à proprement parler, il n’y a pas de traitement spécifique pour ce syndrome. En revanche, il peut être possible de prendre en charge ses différents symptômes, par exemple essayer de faire diminuer le stress, jouer sur les habitudes hygiéno-diététiques, pour améliorer votre état et soigner votre burn-out.

La prise en charge médicamenteuse n’est indiquée que dans des cas très avancés de burn-out. Ce n’est pas forcément la solution la plus appropriée. Cela peut l’être lorsque des symptômes dépressifs ou un trouble anxieux généralisé commencent à apparaître. Le médecin peut alors être amené à vous prescrire sur une durée la plus courte possible des anxiolytiques ou des antidépresseurs. Sinon la thérapie reste la solution de premier recours pour soigner le burn-out.

Remédier au burn-out familial

Le burn-out familial, ou épuisement parental, trouve son origine dans la sphère personnelle. Vous pouvez en souffrir en raison d’une surcharge dans les tâches quotidiennes, d’un manque d’aide extérieure pour les accomplir. De plus, cela peut se coupler avec un travail exigeant. Tout cela peut finir par vous prendre beaucoup de temps et d’énergie et ne pas vous laisser une seconde de répit.

Vous devez essayer de trouver des solutions vous permettant de vous accorder un peu de temps et de ne pas rester dans cette situation :

  • Vous pouvez en parler à vos proches et à votre famille directement pour chercher de l’aide et du soutien.
  • Pour vous alléger, essayez prendre une baby-sitter ou faire garder vos enfants par les grands-parents ou des amis.
  • Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez en parler à un médecin ou directement à un psychologue.
  • Vous pouvez également vous rendre dans des structures locales, comme les PMI (Protection Maternelle et Infantile), où des infirmières puéricultrices et pédiatres peuvent vous conseiller.

J’espère que cet article aidera Angélique qui traverse une situation difficile. Mais nous sommes tous soumis aux aléas de la vie alors je vous conseille de prendre soin de vous. Vous êtes la personne la plus importante, en êtes vous consciente ? Vous avez la possibilité de témoigner sur notre forum ou en commentaires alors n’hésitez surtout pas.

Lilly-Rose

 

Author: Lilly-Rose Kearsley

Tout est énergie, et c’est ainsi. Harmonisez-vous à la fréquence de ce que vous voulez et rien ne pourra vous empêcher de l’atteindre. Ce n’est pas de la philosophie, c’est de la physique. (Albert Einstein)

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

3 thoughts on “Burn-out émotionnel

  1. bonjour, comment vas tu? plusieurs fois mon médecin m’avait dit: vous etes surmenée… mais sans rien faire d’autre que me donner un arret de travail de quelques jours. bref, encore une fois les médecins sont inutiles 😉 merci de tes éclairages. passe un bon jeudi et à bientôt!