Le courage d’être soi

Devenir la meilleure version de soi même, une nouvelle mode ? On trouve des bouquins qui donnent des conseils pour mettre en place de “bonnes” habitudes et/ou une organisation fabuleuse ou encore le régime miraculeux qui fera de vous une version diminuée de 10 kg (par semaine).

Tout ça ressemble à une fuite, parce que finalement, la meilleure version de vous même, c’est de trouver en vous le courage d’être vous-même. Croyez-vous réellement pouvoir commander votre version/clone avec options ?

Le courage d’être soi

Etre soi-même demande beaucoup de courage et il n’existe aucune méthode magique (facile). Changer, c’est affronter vos souffrances, vos blocages, c’est aussi lâcher prise et, souvent, demander de l’aide. Avez-vous déjà regardé de plus près les vendeurs de miracles ? Coach, thérapeute holistique et toutes les dénominations des fameux auxiliaires de vie non formés ou utilisant des techniques complémentaires comme une médecine à part entière : en France, rien n’est règlementé !!!

Savez vous ce qu’est une psychothérapie ? Affronter vos peurs, vos angoisses, retrouver votre enfant intérieur et lui donner de l’amour est un long chemin. Nous avons tous évolué avec notre lot d’erreurs parentales, d’humiliations… et ne répondez pas que vous n’avez pas de problème 😉 parce que nous sommes tous névrosés : vous, moi et le coach.

Le psychologue et le psychiatre

Un ou une psychologue, au sens professionnel, est une personne diplômée en psychologie, discipline qui regroupe de nombreux courants théoriques et pratiques autour de l’analyse des faits psychiques individuels et de groupe et de leur traitement évolutif et réorganisateur, par des méthodes et démarches diverses. Le psychologue, qui est donc spécialisé dans un courant scientifique spécifique, est un professionnel du fonctionnement psychique dans ses aspects subjectifs, affectifs et cognitifs et de leurs psychopathologies, ainsi que du comportement humain, de la personnalité et des relations interpersonnelles.

En France, le titre de psychologue est protégé et reconnu par l’État depuis 1985. Pour faire usage du titre, le psychologue a fait des études de psychologie permettant l’obtention d’une licence et d’un DESS de psychologie ou plus récemment d’un Master 1 et 2 en psychologie de l’université accompagnées de la réalisation d’un mémoire professionnel et de recherche et de stages annuels professionnalisants. 

Un psychiatre est un médecin spécialisé en santé mentale, exerçant la psychiatrie. Il diagnostique, traite et tente de prévenir la souffrance psychique et les maladies mentales. Le psychiatre, après une formation médicale polyvalente, effectue une spécialisation en psychiatrie générale. Comme tout médecin, il doit prendre en charge le patient dans sa globalité et tenir compte de son état de santé général. Le cursus de médecin psychiatre se termine au bout de 10 années à l’issue de l’internat et par la soutenance d’une thèse d’exercice en vue de l’obtention du titre de « Docteur en Médecine », la spécialisation accompagne le titre et doit être accompagnée de la soutenance d’un mémoire devant un jury interrégional garant de l’évaluation de la compétence du futur psychiatre. Le DES (Diplôme d’études spécialisées) de psychiatrie est associé au titre de « Docteur en Médecine » après validation de la formation.

Le psychologue et le psychiatre sont généralement complémentaires. Le psychologue prend en charge la thérapie et le psychiatre s’occupe de l’évaluation et d’une mise sous traitement si nécessaire. Ces professions sont règlementées et les titres protégés.

Thérapeutiques

Un psychologue propose le plus souvent les thérapies classiques :

  • Analytique
  • Comportementale

Selon sa (ses) formations, il peut aussi vous accompagner dans des thérapies alternatives qui vous aideront à vous relaxer par exemple. Le courage d’être soi demande des renoncements pas si faciles sur le coup mais libérateurs sur la durée : faire des choix demande beaucoup de courage, c’est le prix à payer pour être soi même, se sentir bien.

Etre heureux n’est pas “devenir une meilleure version” mais vivre en suivant les valeurs qui font de vous une personne unique. Lutter contre ce que vous êtes vous rendra malheureux. Pour vous donner un exemple, je suis une “crinière sauvage” et j’ai essayé de convenir à cette société en travaillant dans un bureau mais les critères du fameux statut social, de la “bonne situation” et de l’uniformisation ne sont pas pour moi. Je me suis rendue malade.

N’ayez pas peur s’ils ne vous conviennent pas, vous avez d’autres possibilités, même si vous faites le deuil d’une vie rêvée par d’autres : votre force réside dans votre unicité.

Qui êtes vous ?

Nous sommes tous UN, avec un besoin d’évacuer, de nettoyer certaines choses en nous. Vous obligez-vous à satisfaire le regard des autres ? Jugez-vous ceux qui ne le font pas ?

Dans le monde où nous vivons, j’ai adopté “le cheval pour guide”. Je suis psychologue et Dr en éthologie et cognition comparée, je travaille avec des chevaux et le reiki. J’en parlerai si vous le souhaitez 😉

Quand vous lirez ces lignes, je serai partie en randonnée puisque c’est mon jour à moi. Et de votre coté ?

Author: Angelique

Nous avons presque oublié combien il est étonnant qu’un animal aussi
grand, aussi puissant et aussi intelligent, puisse accepter sur son dos
un autre animal tellement plus faible !
(Peter Gray)

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

4 thoughts on “Le courage d’être soi

    1. J’avoue que ce n’est pas si simple mais heureusement, j’y suis arrivée avant le cercueil 😁.
      Être soi aujourd’hui, c’est être constamment critiqué “paske t’es pas normale”. C’est pourquoi je conseille de travailler sur soi.
      Maintenant je peux répondre que Noël ça m’embête et que non, je ne vais pas me forcer à manger de la dinde et faire risette à des gens que je ne supporte pas. Ceux qui ne sont pas contents ne sont pas obligés de me fréquenter 😉.
      Pareil, la tête de ceux qui ont su que je n’étais pas au mariage de ma fille… visiblement ça les a rendu malade plus que moi.
      Elle ne m’a pas invitée, c’est aussi son droit (à ma fille).
      Je n’en fais plus un combat. Je vis au quotidien le bonheur que j’ai dans ma montagne avec mes chevaux, mes chats, mes poules et mes bouquins.
      Je te souhaite une excellente soirée.