Mes choix de vie – Les décisions difficiles

Si vous avez écouté le Podcast d’hier et lu l’article qui l’accompagne, sachez que ce n’est pas un hasard si j’ai choisi ce moment précis pour publier. Vous pouvez considérer que cet article est un prélude à mes confidences de ce mercredi…

Introduction – L’harmonie

Je vais introduire par l’évidence, ce que tous mes lecteurs ont remarqué parce que ça peut sembler surprenant : l’annulation du concours de nouvelles. Je n’ai pas pris cette décision sur un coup de tête, loin de là. C’est l’aboutissement d’un réflexion sur l’ensemble de mes activités au retour de mes résultats d’analyses. Je me suis demandée comment j’en étais arrivée là et surtout, comment je pouvais me détourner de mes valeurs les plus intimes.

Je vis en harmonie avec la petite fille sauvage que je suis restée. Je l’ai abandonnée un temps, il y a longtemps, et déjà ce fut une période douloureuse : difficile de ne pas se reconnaître soi-même. L’Anorexie m’a envahie et je suis redevenue enfant. Ce que l’on nomme “trouble du comportement alimentaire” a arrêté le temps et la profonde thérapie, ce chemin que j’ai entrepris pour sortir de l’anorexie, m’a tout simplement déposée devant cette petite fille sauvage. En harmonie avec ces valeurs, importantes à mes yeux, j’ai laissé l’anorexie dont je n’avais plus besoin.

Mais j’avais construit dans la souffrance et j’ai pris des décisions difficiles aux conséquences douloureuses.

Le concours de nouvelles

Il est arrivé dans les mêmes circonstances. Le Mag’ des Crins du Barde devait voir son premier numéro en janvier 2022 mais l’association a subit ce que j’appelle le “post COVID”. Bien sûr, je trouvais déjà ce monde un peu bancal depuis de nombreuses années mais la période de dénonciations (la gendarmerie de mon secteur recevait lettre, photos…) et l’exode des citadins venus se réfugier à la campagne sont des facteurs aggravants qui nous ont touché de plein fouet.

Nous avions environ 5 hectares (loués ou mis à disposition pour l’entretien) pour les chevaux qui ont changé de destination. Entre les cinglés qui espéraient vendre de l’agricole au prix du constructible, une municipalité qui n’avait pas lu (ni compris) la convention signée avec leurs prédécesseurs et les citadins qui n’aiment pas du tout la nature… les Crins se sont retrouvés SDF. Nous avons mis toute notre énergie dans la recherche de nouveaux terrains avec baux agricoles sur 9 ans.

En pleine possession de mes neurones, je n’aime pas le cadre du “concours” dont la connotation est élitiste et en opposition avec les valeurs de l’association. Pour ceux qui ont déjà rédigé, je vais proposer quelque chose de très différent. J’ai donc pris la décision d’annuler ce concours dont je n’étais pas à l’origine.

Taper l’incruste…

La seule expression qui convient à la réception de ce qui suit (je ne corrige pas les fautes)

je voulais te demander : ce serait possible de venir dormir chez toi en août ou pas ? la maison d’hotes que tu m’as montré est pleine, puis j’aurais préféré, si toi ça te gene pas, être chez toi plutôt (CG)

Rencontrer une personne peut être un moment agréable mais pour une première fois, je trouve totalement indécent de m’avoir envoyé ça. Dans la région, nombreux sont les gîtes alors pourquoi “chez moi” ? Je n’ai malheureusement pas eut la réponse puisque mon refus me classe parmi les personnes toxiques 😀 Cette personne sait parfaitement que je rencontre d’énorme difficultés (santé mais pas que … ), son égo passe largement au-dessus : je devrais l’accueillir. BEN NON !!!

Je suis très heureuse que cette personne se soit dévoilée avant son passage.

Savoir prendre une décision

Je n’ai pris pour exemple qu’une situation récente (ça me soulage de partager) pour établir la différence entre les décisions conscientes et celles qui ressemblent plus à une sorte de “je m’en débarrasse” et engagent (malheureusement) plusieurs personnes. Le respect mutuel aurait bien sûr été de rigueur, tout comme la complémentarité. Pendant que les membres du bureau recherchent terrains, vétérinaire sanitaire (oui, c’est nouveau ça aussi) et aménagent les lieux, ils ne peuvent pas gérer les caprices de celle qui se prend pour la starlette du loft.

J’écris ça parce que j’ai réalisé que je n’ai jamais vu son véritable visage et que je suis franchement naïve sur ce coup là : comment avoir une communication honnête avec une fille complexée qui joue des rôles sans jamais se dévoiler ? Comme quoi la prudence est de mise sur la toile 😉

Nous en revenons au fameux charlatant qui a mis tous les signaux de Virginie en alerte rouge 😉

Bon, et le Mag’ ?

J’y travaille tranquillement avec beaucoup de soin, tout comme je prépare les groupes de lecture et les tournées de la Bibliothèque Nomade. Une aventure sous le signe de la biodiversité dont nous sommes quelques petits éléments, peut être la prise de conscience de nos erreurs environnementales et des idées, même des petits gestes.

L’ensemble des “petits gestes” fera un grand tout. Encore faudrait-il comprendre la solidarité 😉

Je vous souhaite une très belle soirée.

Author: Angelique

Nous avons pris nos chevaux et des sacoches afin de proposer livres, carnets d'écriture et un magazine trimestriel à tous ceux qui en font la demande. Nous organisons des groupes de lecture dans les chemins, dans les prés, avec les enfants et leurs accompagnants.

Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

2 thoughts on “Mes choix de vie – Les décisions difficiles

  1. bonsoir, comment vas tu? je t’avoue que je n’ai pas tout suivi mais je n’ai pas écouté le podcast d’hier. il faut dire qu’hier j’étais bien malade donc j’ai zappé pas mal de choses 😉 ton idée de mag m’interpelle également (pour baigner là dedans depuis des années) tu vas faire un mag papier, numérique? passe une bonne soirée et à bientôt!

    1. Le Mag en PDF mais une version “papier” car beaucoup de lecteur n’ont pas d’accès internet 🙂
      Je te souhaite une belle soirée à toi aussi. A bientôt