Spiritualité – Être en harmonie avec soi-même

Aujourd’hui, j’aborde la spiritualité (à ne pas confondre avec la religion) suite à l’Atelier programmé en direct avec Isabel Churchill mardi soir. Pour ceux d’entre vous qui ne me connaissent pas, j’aborde le reiki depuis un an tout en restant intègre. Je m’explique …

Le reiki…

En France, j’ai toujours croisé des “maîtres reiki” mais leur discours a mis mes sens en alerte (oui, la reconversion d’un chargé de commerce qui “rentabilise” le prix de sa formation : pas crédible). Au fil du temps, mes confrères et moi-même avions classifié cette pratique dans les sectes de charlatans, simplement parce que nous récupérions dans nos salles d’attente le résultat de leur incompétence. Je suis psychologue (et je rappelle que ce titre est protégé et soumis à condition du diplôme, le M2 de psychologie clinique et psychothérapie – anciennement DESS – pour la France).

Combien de psychologues et psychiatres ont retrouvé leurs patients dans un état proche de la psychose ? Beaucoup trop, vous pouvez me croire. Et puis l’an dernier, j’ai rencontré Isabel Churchill et j’ai pris largement le temps de l’écouter, de l’observer aussi. Je me suis inscrite (je le suis toujours) pour suivre un chemin spirituel avec une enseignante qui mérite d’être entendue. Depuis un an, je travaille sur moi dans le cadre de la formation Reiki et depuis un an, je m’observe à travers le niveau 1.

Mon chemin spirituel

Surprise ? Je peux comprendre mais sincèrement, comment suivre ce chemin en un week-end et prétendre en plus faire un traitement sur autrui ? Je vous avoue que c’est probablement ce qui a détruit pour de nombreuses personnes la crédibilité même du reiki. Vite fait – bien fait ? S’il m’a fallu cinq années d’études et dix années de psychothérapie personnelle pour être apte aujourd’hui à recevoir des patients, comment passerait en moi cette énergie subtile en deux jours ? Oh bien sûr, je peux largement passer mon niveau 1 et même le 2 mais à quoi bon s’ils ne sont que théoriques ?

J’ai toujours été très intuitive mais finalement étiquetée hypersensible, un terme qui ne veut pas dire grand chose. J’ai aussi été qualifiée de “pure et dure” en quittant un emploi lucratif certes, mais en désaccord total avec ce que je suis. Nous devons tous payer nos factures mais doit on pour autant “tromper” quitte à se déjuger et finir par se rendre malade ? Ma réponse est non.

Malheureusement (ou heureusement), j’ai quitté la France pour mon Doctorat. La Suisse ne fait pas partie de l’union Européenne et j’y ai beaucoup appris sur la nature (animale – dont l’homme – végétale et minérale) dont j’ai toujours été très proche. Une enfant sauvage…. une femme sauvage 😉 Au milieu des bois, je suis en parfaite harmonie avec ce qui m’entoure, je suis ancrée et je communique beaucoup mieux avec l’intuition qu’avec les mots (notre langage reste à 85% non verbal, je vous laisse méditer là-dessus). Je travaille en intégrité avec ce que je suis, je n’ai jamais eu besoin de faire de la publicité ni d’utiliser les réseaux pour travailler avec les chevaux. Le bouche à oreille a fait son travail.

Du temps pour moi

Alors pourquoi rester aussi longtemps sur le premier niveau du reiki ? J’ai finalement trouvé la réponse cette semaine (merci Isabel) dans les cinq principes reiki et principalement le cinquième.

Juste aujourd’hui (aujourd’hui même) (今日だけは, Kyō dake wa) :

  1. Ne te mets pas en colère (怒るな, Okoru na ou Ikaru na)
  2. Ne te fais pas de souci (心配すな, Shinpai suna)
  3. Sois rempli de gratitude (感謝して, Kansha shite) – sois humble
  4. Accomplis ton devoir avec diligence (行を励め, Gyō o hage me ou Gō o hage me) – sois honnête dans ton travail
  5. Sois bienveillant avec les autres, et avec toi-même (人に親切に, Hito ni shinsetsu ni)

Je n’ai pas beaucoup de compassion ni de bienveillance envers moi-même et j’irai même jusqu’à affirmer que je suis capable de me maltraiter (les autres n’ont rien à craindre…). C’est finalement ce qui bloque puisque l’intégrité rend honnête dans le travail – mon coté spirituel et intuitif 😉 Comment donner à autrui ce que je suis incapable de me donner ?

L’harmonie

Ma réflexion débouche directement sur un auto-traitement chaque jour. Et chaque jour, je me fais violence parce que je suis presque coupable de ce temps pour moi (et surtout de ce que je ne fais pas pour les autres). J’ai pourtant pris dix années rien que pour une thérapie personnelle et je fais un rappel chaque mois en consultant un confrère, un peu comme pour nettoyer mon mental. Mais si vous suivez bien ce que je développe aujourd’hui, vous comprendrez que finalement, nous avons tous et chaque jour quelque chose à nettoyer (comme la vaisselles lavée pour être réutilisée). Je sais parfaitement d’où vient mon problème et pourtant…

Avec cette lente évolution dans la subtilité de l’énergie reiki, plus la spiritualité me montre à quel point j’ai besoin de prendre soin de moi. Je comprends d’ailleurs le rapprochement de Ganesh quand je monte à pied chaque dimanche. La marche me vide la tête et me permet une bien meilleure connexion avec lui et vous savez quoi ? C’est finalement lui qui canalise cette énergie pour moi et je fais le chemin du retour avec amour (même si je suis pleine de douleurs).

Cette harmonie est précieuse et prendra probablement du temps pour être en moi, avec moi et pour que je devienne enfin bienveillante envers moi-même.

Enfin libre ?

Dans un précédent article, j’écrivais que je me libérais des obligations envers les autres et principalement de ceux qui provoquent un blocage au niveau de mon plexus solaire (si l’auteur concerné m’a lu jusque là, j’espère aussi qu’elle aura une réflexion personnelle sur son intégrité). Cet article était écrit avant l’atelier d’Isabel et de mon point de vue, il n’y a aucun hasard 😉 le corps ne ment jamais – le mental cependant préfère l’ignorer un peu trop souvent. Je ne suis plus en quête de reconnaissance depuis bien longtemps – je suis déjà impitoyable avec ce que je fais – et nombreux sont ceux qui me remercient sincèrement et simplement.

Leur confiance renouvelée est précieuse.

L’intégrité….. réciproque

J’ai aussi remarqué que tout le monde demande de l’attention sans pour autant en donner. Tous les créateurs de contenu veulent des lecteurs mais ne lisent pas ceux qu’ils voudraient attirer à eux. J’y suis particulièrement sensible et en général, je ne suis pas en phase avec mon anti-thèse. Je me suis aussi fait violence de ce coté là mais maintenant que je prends aussi du temps pour moi j’ai réalisé combien l’intégrité (ou la déontologie) se fait rare.

Dommage et simplement pour partager ma réflexion, je vous invite a visionner l’atelier dont je parle. J’espère qu’il vous apportera autant qu’à moi.

 

Author: Angelique

Nous avons pris nos chevaux et des sacoches afin de proposer livres, carnets d'écriture et un magazine trimestriel à tous ceux qui en font la demande. Nous organisons des groupes de lecture dans les chemins, dans les prés, avec les enfants et leurs accompagnants.

Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

4 thoughts on “Spiritualité – Être en harmonie avec soi-même

  1. bonjour, comment vas tu? très intéressant ton article. j’ai croisé la route d’un ancien militaire qui se dit maitre reiki. je n’ai pas souhaité bénéficier de ses services car rien que de l’avoir croisé à quelques mètres de distance, il m’a mis mal à l’aise. pourtant il n’a rien dit ni fait de mal. je ne le sentais pas du tout. peut etre qu’un jour je croiserai une personne qui m’inspirera et à qui je ferai confiance pour m’aider dans mes problèmes. passe un bon week end et à bientôt!

    1. Tu as écouté ton instinct, c’est une belle réaction. Je crois que la confiance est LE facteur le plus important. Et puis le fait aussi d’être en accord avec soi, de rester intègre.
      Merci pour ton témoignage. Je sais que tu croiseras cette personne qui saura t’aider. Nous arrivons tous un jour à la croisée des chemins.
      Bon dimanche et à très bientôt.