La Source du Pranium : Le journal d’Eïko

Bonjour et bienvenue pour un petit moment de lecture onirique en compagnie de Karis Demos et le tome 2 de La Source du Pranium : Le Journal d’Eïko

Brèves sur l’auteur et le livre

Bercé par les contes vendéens côté maternel et par les mythologies grecques côté paternel, Karis s’est très tôt lancé dans l’exploration des légendes, du surnaturel et du rêve…

Ses récits prennent place dans un monde où les humains n’y sont pas l’espèce dominante, et où Nature et Imaginaire font cause commune contre les bassesses de la réalité.

C’est dans cet univers, miroir du nôtre, que s’inscrit « La Source du Pranium », une écofiction qui mêle anticipation et fantastique.

En 2020, Karis a rejoint le collectif des Auteurs indépendants du Grand Ouest.

  • Genre : Fantastique, onirique
  • Éditeur : Auto-édité
  • Nombre de pages : 306

Un petit rafraîchissement

Nous avons fait connaissance avec le Pranium dans le Tome 1. Oui, j’ai bien dit connaissance avec cette plante étrange et surprenante qui a la faculté de transporter l’initié en Terre des Songes. La Terre des Songes est un univers onirique parallèle qui révèle la réelle personnalité de chacun. On ne triche pas en Terre des Songes. Mais où se trouve la limite entre le rêve et la réalité ? Je vous laisse vous faire votre idée en lisant La Source du Pranium.

Vous trouverez la chronique du Tome 1 : Le Carnet d’Anatole K.(lien vidéo)

Dans ce premier volet, le livre débute en 1929 dans la demeure de Franziska Apfel avec Ernestine Barron, toutes deux orientalistes. La majorité de l’action se déroule en 2029 en compagnie d’Anatole Kergoat (Anatoli pour d’autres). il est à la recherche de sa soeur Emma, ses aventures vont l’emmener beaucoup plus loin que la Terre des Songes. Au milieu de ses péripéties, il va lire et que va t’il lire ?

Le Journal d’Eïko

J’avoue qu’elle était facile et l’auteur ne s’en est pas privé non plus ;).

Dans le Journal d’Eïko qui n’est autre que la fille d’Ismaël Özdemir, nous faisons un retour en arrière en 1959 toujours à Grunewald dans la maison incendiée de Franziska Apfel. Cette même entité qu’avait rencontré Ernestine Barron.

Camilo Rivadavia, personnage étrange et incontournable (Note à l’auteur : N’a t’il pas écrit quelques lignes dans son carnet de croquis ??) y emmène Ismaël pour qu’il fasse la rencontre avec un plant de Pranium.

Laissant l’archéologue et le pranium à leur première rencontre, Camilo récupéra les papiers qu’il avait posés sur une table. Il les avait retrouvé dans la poche d’Ernestine, un mois plus tôt.

Il déplia les lettres et tira Özdemir de sa fascination :

-Voici le courrier que Franziska Apfel a envoyé à une sélection de femmes et d’hommes, dont votre père.

-Ces mêmes individus qui composent la fameuse liste de noms qu’Ernestine Barron vous aurait remise ?

-Oui, c’est cela : une liste qu’Apfel m’a personnellement dictée.

Ismaël Özdemir regarde Camilo droit dans les yeux pour mesurer la démence de ses paroles. Puis il se saisit des…

Le pouvoir du Pranium

La rencontre entre Ismaël et le pranium, son initiation va bouleverser sa vie à tout jamais.

Camilo et Ismaël vont rassembler la liste des noms mentionnés et c’est sous couvert de la Fondation Öz que les travaux de recherche et initiations vont débuter avec leurs lots de succès et de déboires.

c’est en 1977 qu’une partie du groupe va entreprendre un voyage dans l’Himalaya à la recherche du temple des Éternels, à la recherche de la Source du Pranium.

Eïko, elle, a été séparée de son père par sa mère pour certaines raisons liées au pranium et ce qui semble être devenu de l’entêtement pour Ismaël.

Le périple dans l’Himalaya ne se déroule pas comme prévu et modifie l’avenir des uns et des autres (et je ne sais pas tout).

Quelque part en Russie

Eïko et Cyril, une rencontre onirique, sont prisonniers de Boris Orlov. Après un choix difficile, ils sont devenus « conseillers scientifiques du Bureau d’Étude Expérimental en Biotechnologie » (Institut de recherches scientifiques et camp de prisonniers dissidents.

Nous sommes surtout entre les barbelés d’un immoral centre d’expérimentations humaines. Et ce soir, je m’évade un peu en écrivant ces lignes en violation du règlement.

Dans ce camp de prisonniers et institut de recherches, il y a d’un côté les gardes à la matraque facile, les zeks (prisonniers de tout bords : c’est mieux pour les expériences) et au milieu, il y a des scientifiques ont une vieille connaissance du Tome 1.

Eïko et Cyril ont déjà été initiés au Pranium, ils ont une expérience en Terre des Songes, une autre vie sans barbelés. Les autres prisonniers seront également initiés, les expériences ont déjà débuté.

Eïko et Cyril soutiennent les prisonniers dans leurs premières expériences en Terre des Songes, ils prennent des notes sur ce que la partie onirique peut amener au sein de leurs vies. Il y a des attentes de la part des autorités, d’autres de la part des scientifiques. seront-ils en corrélation avec ce que vivent les détenus ? et qu’advient-il de la géosophie dont on parle tellement dans le premier opus ? La réponse est dans ce que lit Anatoli, dans ce qu’a écrit la fille d’Ismaël Özdemir, dans

Le Journal d’Eïko

Un journal est intime, c’est une partie de soi. Je me suis permis de lire celui-ci mais je ne vous en dirai pas plus sauf qu’il éclaire un peu le chemin, un petit peu mais j’ai confiance, bougie après bougie, le chemin de la Source du Pranium va s’éclairer.

Un journal est intime, c'est une partie de soi. Je me suis permis de lire celui-ci mais je ne vous en dirai pas plus sauf qu'il éclaire un peu le chemin, un petit peu mais j'ai confiance, bougie après bougie, le chemin de la Source du Pranium va s'éclairer.
Sur Amazon

Karis Demos est comme le pranium, il est envoûtant par sa plume, par l'intrigue qu'il laisse en suspend. L'écriture est toujours aussi addictive.

Mon avis

Karis Demos est comme le pranium, il est envoûtant par sa plume, par l’intrigue qu’il laisse en suspend. L’écriture est toujours aussi addictive. Je voulais ralentir la lecture pour rester au maximum avec tous ces personnages si particuliers parce que je me doute qu’il va me falloir patienter pour la suite mais en vain. Une chose est sur, c’est que je vais relire le premier riche de ces nouvelles informations et je relirai ma chronique par curiosité !

Je savais depuis un moment que la suite du Tome 1  serait le journal d’Eïko, ce qui m’a semblé logique mais je ne m’attendais pas un seul instant à lire ces lignes. La liberté onirique au sein d’une prison entourée de barbelés et dans des conditions très rudes et dans tous les sens du terme.

j’ai assisté à diverses naissances qui sont une continuité et qui m’ont fait sourire au fil de ma lecture. j’ai vécu le rapprochement entre les deux tomes à des époques différentes, dans des univers différents et rien n’est laissé au hasard.

On dit qu’un livre est une fenêtre ouverte par laquelle on s’évade. Là, il est un regard nouveau sur le monde, sur ce qu’il est possible à l’humain de faire et bien au delà du rêve, à travers une plante.

Si je vous conseille ce livre, deux fois plutôt qu’une. Pour celles et ceux qui ont lu « Le carnet d’Anatole K. », votre compréhension du pranium et ce qui l’entoure va s’étoffer. Pour les autres qui étaient trop occupés ou simplement un peu distraits au lancement de « La Source du Pranium », laissez-vous tenter par l’univers onirique de Karis Demos. Il a la perception juste de tout ce petit monde qui nous entoure, végétal, minéral, animal dont nous faisons partie et spirituel. J’entends par spirituel tout ce qui est immatériel et pour ne pas confondre avec la religion qui est collective, la spiritualité est une recherche intérieure et solitaire comme la méditation.

La Source du Pranium reste pour moi un gros coup de cœur.

Bonne lecture à tous

Author: David

Ma femme est ma vie, mon astre de lumière, La Nature. nos animaux, chevaux, chats et poules, sont ma petite arche. "Carpe Diem", c'est plus facile à dire qu'à faire mais j'essaie. J'aime ma vie de Paysan-Montagnard, la lecture, la randonnée,... Toujours un livre à portée de main, je ne supporte pas être en manque de lecture, un bon thriller, l’ésotérisme, les voyages et beaucoup d'autres thèmes dans lesquels je peux apprendre quelque chose !


En savoir plus sur Les Carnets du Barde

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

3 thoughts on “La Source du Pranium : Le journal d’Eïko