Wild Child : Si Bonnie et Clyde étaient nés dans les années 80…

Anthéa Claux m’a proposée la lecture de Wild Child et j’ai immédiatement accroché à la couverture très vintage de ce livre. Je partage ma chronique de cette lecture avec vous, un véritable page turner !

Résumé de l’éditeur

1989, USA. June Austin a 18 ans quand elle rencontre Jim Warner, 21 ans, dans une boîte de nuit de la ville de Fresno en Californie. Elle est jeune et lui aussi et tous les deux rêvent d’aventure. Pendant près de trois mois, ces deux jeunes gens vont traverser la Californie, le Nevada et l’Arizona en terrorisant la population. Tuant, volant, Jim Warner et June Austin vivent une vie pleine de folies en quête d’identité dans une société qui les a marginalisé. Écrit à la premier personne, ce livre est en réalité le journal intime de la jeune June qui décide de coucher sur le papier son histoire pour que celle-ci soit connue de tous.

  • Éditeur ‏ : ‎ AFNIL (11 novembre 2020)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 240 pages

Les nouveaux Bonnie & Clyde

June Austin et Jim Warner se rencontre dans une boite de nuit où June fête l’anniversaire d’une amie. On peut dire qu’ils ont pris un coup de foudre alcoolisé mais ils ne se quittent plus et sortent sur le parking, dans la voiture de Jim.

Deux (en fait trois) grands balaises refroidissent l’atmosphère, ils ouvrent la portière de la voiture et cognent Jim en réclamant ses mille dollars. Blessée, June se glisse dans la voiture, coté passager. Elle trouve une arme dans la boite à gant. Alors, elle tire sans réellement viser, puis tire à nouveau un balle dans la poitrine de celui qui avait tenté de la violer.

« Parfois, il m’arrive d’imaginer ce qu’il se serait passé s’il n’y avait pas eu cette arme dans la boite à gants, ou si j’étais restée par terre à pleurer et à regarder Jim se faire tabasser. Ils m’auraient violée, ça c’est sûr. »

Si Jim vient tout juste de sortir de prison, June était une jeune fille éduquée par un père trop rigide. Elle réalise qu’elle a adoré le danger, elle s’est sentie enfin vivante.

Elle ne peut pas revenir en arrière et prend la route avec son grand amour.

Cher Journal

Jim a acheté un journal pour June, pour qu’elle raconte leur histoire et c’est à travers ce journal, rédigé entre mars 1989 et juin 1989 que vous aller suivre les aventures de June Austin (18 ans) et Jim Warner (21 ans). Je suis littéralement entrée dans ce road trip, entre amour et violence, ce journal écrit pour que tout le monde sache qui sont Jim et June.

La presse les a surnommé les nouveaux Bonnie & Clyde.

Ce road trip est un véritable page-turner que j’ai dévoré à grande vitesse, comme cette voiture qui traverse la Californie en faisant des pauses pour braquer les petits magasins. Quand ils auront assez de fric, ils partiront au Mexique, c’est la promesse de Jim : June pourra se reposer au bord de la piscine de leur immense villa. Une fois la frontière passée, ils ne seront plus des criminels recherchés.

Sex, Drugs & Rock’n Roll

June et Jim vivent un amour ambivalent qui se nourrit de musique, de sexe, de crime et de nombreuses substances pas toujours légales – bon, l’alcool coule à flot et si nos protagonistes se font pas mal de fric sur la route, ils dépensent aussi beaucoup pour s’amuser.

June est embarquée sur la route et cumules les vols. Timide au début, les crimes à main armée lui donnent un sentiment de puissance, de force et de reconnaissance : tous les médias diffusent les péripéties de June Austin et Jim Warner.

Des célébrités dont les visages sont reconnus.

La chronique « coup de cœur »

Je tournais les pages beaucoup trop vite mais je ne pouvais plus me détacher du journal de June. Je ne voulais même pas connaitre une fin, quelle qu’elle soit. Cette aventure m’a envoutée, June est une criminelle attachante et j’ai imaginé qu’elle s’en sortirait indemne, qu’elle allait réaliser son rêve.

Mais les crimes restent-il impunis ?

Wild Child, ce titre lui va si bien ! Tout à une fin, j’ai finalement découvert les dernières lignes, laissant June rédiger sa lettre aux lecteurs de son journal. Je la remercie pour cette poussée d’adrénaline, ce road trip entre la Californie, le Nevada et l’Arizona.

Le temps de ma lecture, j’étais dans une Oldsmobile, roulant sur le rythme endiablé que vous retrouverez en écoutant cette playlist.

Mon téléphone n’a pas réussi à scanner le code sur Spotify mais comme l’affirme Jim : « Le monde est à nous ! »

Je remercie sincèrement Anthéa Claux pour cette aventure inoubliable. Je vous présenterai prochainement son premier roman, ce n’est qu’un au revoir 😉

Anthéa Claux

Anthéa Claux est une jeune auteure de 20 ans qui a toujours développé une passion pour l’écriture depuis sa tendre enfance. Après de multiples romans inachevés c’est à la fin de sa première littéraire qu’elle décide de commencer la rédaction La Communauté en se fixant l’objectif de le finir peu importe le temps que cela prendra. C’est ainsi qu’à 18 ans elle écrit son premier roman et commence la rédaction de son deuxième, Wild Child, qu’elle termine la même année. Essuyant refus sur refus de la part de maisons d’édition traditionnelles, elle décide de se tourner vers l’auto-édition pour publier ses oeuvres. Passionnée par la littérature anglo-saxonne et le cinéma, c’est tout naturellement qu’elle s’est tournée vers des études littéraires. Elle est aujourd’hui en L3 LLCER anglais à la Sorbonne et possède son propre site internet où elle publie des critiques cinématographiques

SimPlement.pro

La Playlist (pour l’ambiance)

Bonne écoute 😉

Author: Angelique

Planner, bullet journal, au fil des mois présentation de mon planner bujo, son évolution, décoration, mon organisation quotidienne et mes avis lecture.
Randonnées équestres et pédestres.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

8 thoughts on “Wild Child : Si Bonnie et Clyde étaient nés dans les années 80…