15 Juillet – Départ des Mazeaux – L’adieu à Epona

Hello mes chers lecteurs !!! Peut-être prenez-vous la pause estival ? Comme j’ai la chance d’avoir une activité variée dans une région magnifique, je continue à vous en mettre plein la vue avec ce troisième jour de randonnée équestre. J’avais pris toutes les précautions afin que l’adieu à Epona se passe dans les meilleures conditions possibles… Je vous raconte nos aventures.

Voyage musical

YouTube player

Réveil et départ

Nous avons été très bien accueilli aux Mazeaux dans la nouvelle famille d’Epona où nous avons planté la tente pour une nuit. Ganesh et Gaya ont été séparés d’Epona la veille au soir et je suis allée expliquer à ma petite cavalerie que nous allions continuer l’aventure sans la « petite ». Je tiens d’ailleurs à remercier la nouvelle famille pour son accueil chaleureux, le repas agréable et l’accès au cabinet de toilette 🙂

Nous avons trouvé comment contourner les prés afin de ne pas passer sous le nez d’Epona qui voyait ses anciens compagnons partir sans elle. Inutile d’en rajouter hein, alors nous avons quitté les Mazeaux par le Bourg vraiment mignon, puis par la route. Je ne qualifierai aucunement cette route autrement qu’épuisante. Pour ménager ma monture, j’ai marché et ça grimpait sur le goudron en plein cagnard (désolée pour ceux qui sont allés en vacances dans le grand nord 🙂 ). Avancer au pas bien allongé de Ganesh m’a épuisée !!!

nous avons quitté les Mazeaux par le Bourg vraiment mignon, puis par la route.

La traversée du bourg

Les maisons en pierres ont un charme inégalable.

Si la route m’a semblée interminable, nous avons ensuite retrouvé le chemin et nos selles – traduisez par : nous avons fait travailler d’autres muscles 😀 comme les adducteurs par exemple. Nous avons longé les Myrtilles Sauvages d’Ardèche et rencontré quelques amateurs. 

La myrtille sauvage pousse entre 600 et 1200 mètres d’altitude dans les sous bois ou les landes. La myrtille se récolte sur le myrtillier, petit arbrisseau de moins de 60 cm qui pousse à l’état naturel. La récolte se fait à la main à l’aide d’un peigne. La récolte de la myrtille se fait à partir du mois de juillet. Une gourmandise pour notre ami Justin 😉

Myrtilles fraîches ou myrtille en confiture, en sirop… Vous trouverez sur sur cette page les adresses de producteurs et transformateurs de myrtille sauvage en montagne ardéchoise. Vous trouverez aussi la myrtille sauvage sur les marchés ou en boutiques. Mais je suis persuadée que d’autres gourmands visitent ce blog alors n’hésitez pas, profitez du voyage.

Retour vers Burdignes

Ganesh a quand même eu un hennissement pour Epona alors que Gaya était plutôt contente de retrouver son exclusivité (la pestouille). Le retour fut plus rapide malgré le chargement dont nous avions été allégés la veille. Mais nous avions prévu d’explorer d’un peu plus près le parcabout Alti’Fil : l’homme pour les tartines et moi parce que je suis une grande gamine.

Nous avons repris un trajet similaire à celui du 14 juillet en prenant un peu plus de temps pour admirer le paysage et rêver de nos prochaines randonnées itinérantes : toujours plus loin et en dehors des périodes touristiques. J’aimerais d’ailleurs revenir sur un fil de discussion suite à ce petit article. Je n’ai jamais affiché mon CV dithyrambique par ici mais quelques éclaircissements peuvent éviter les incompréhensions :

Mes chevaux sont mes « outils de travail » et je les chouchoute dans le respect de leur instinct sauvage. Je suis psychologue et Dr en éthologie (et cognition comparée). J’ai mis fin à une carrière financière il y a 15 ans parce que la vie sauvage m’est plus agréable que le métro/boulot/dodo qualifié généralement de « confortable » puisque bien intégré dans la société, rémunération élevée, appartement, voiture etc… C’est peut être formidable mais j’ai laissé ma place après un burn-out catastrophique. J’ai fait un choix difficile, douloureux, mais salvateur. Alors oui, je suis retournée à la faculté et j’ai tout quitté sans réellement savoir ce qui m’attendait.

J’ai déjà 55 ans et je dois rester en parfaite santé physique pour maintenir mon activité « agricole » alors au lieu de m’abonner à Netflix, je marche, je lis, et je monte à cheval. Ce sont mes loisirs à moi 🙂 

Le parcabout Alti’Fil

Ce fut la découverte surprise de cette randonnée puisque le parc est juste au-dessus de la ferme où je m’approvisionne. L’activité m’a tout de suite emballée et j’ai commencé à chercher dans ma petite tête quel enfant je pourrais « emprunter » pour avoir le prétexte de jouer. Ne cherchez pas, c’est aussi ouvert aux adultes non accompagnés et comme il est possible de passer aussi une nuit dans les filets, j’ai invité l’homme pour la nuit des étoiles.

Août, le mois rêvé pour plonger dans les pluies d’étoiles filantes. Cette année encore, les Perséides sont au rendez-vous. Août est bien connu des astronomes amateur pour ses pluies d’étoiles filantes. 2023, les Perséides s’invitent, une nouvelle fois, dans notre ciel nocturne jusqu’au 24 août. Le moment le plus spectaculaire, selon les spécialistes de l’International Meteor Organisation, est prévu la nuit du (12), 13 au 14 août. N’ayant pas du tout envie d’entendre un cours d’astronomie, je souhaite simplement regarder le ciel et la nuit dans les filets m’a tout de suite parue idéale : calme, vue panoramique, originale 🙂

Je n’avais rien pour noter, j’ai trouvé une utilité à mon téléphone portable qui était coupé depuis notre départ. Pratique, je vais pouvoir réserver 🙂

Je travaille le 10 aout mais comme je n’ai pas d’horaire fixe, je vais me lever aux aurores, ce qui devrait me laisser le temps de rentrer avant midi pour seller ma cavalerie, fixer les sacoches et filer droit vers Burdignes (du Monestier, c’est jouable ?).

Renouvellement des Equipements

Mes chevaux ne sont pas ferrés, ils n’ont jamais eu besoin de ça. Cependant, les heures de randonnées sur sol sec et caillouteux nous ont obligé à réfléchir et si l’homme est diplômé de Maréchalerie, nous n’avons pas pris cette option. Gaya a été la première a montré quelques signes de faiblesses et j’ai fait un test avec des hipposandales Cavallo. Gaya est conquise (je n’y croyais pas) et en général, Ganesh accepte ensuite d’essayer aussi : je vais lui essayer aujourd’hui, j’ai passé ma journée d’hier à la sellerie 😀

Je vais aussi prendre les mesures du Gros qui va avoir une selle de randonnée (pour moi, une sellerie est aussi dangereuse qu’une librairie) équipée qui nous évitera les décalages des sacoches, du boudin et du poids qui fait tourner ma selle à tout faire.

Je vais aussi prendre les mesures du Gros qui va avoir une selle de randonnée

En fait, je vais changer le nom de ce site : Des BuJos, des livres et des chevaux 🙂

Je vous retrouve très bientôt pour la fin de ce voyage qui sera suivi par mon séjour en Savoie, au pays des marmottes et de la tartiflette 🙂 Je vous souhaite un bon weekend.

Author: Angelique

Bienvenue sur mon espace personnel, où je partage avec passion l'évolution de mon planner bullet journal (bujo) au rythme des mois. Ici, je vous dévoile les astuces de ma planification, la touche de décoration qui agrémente mes pages, ainsi que les méthodes d'organisation quotidienne qui m'aident à rester productive et ordonnée.

Chaque mois, vous avez l’opportunité de découvrir comment mon bujo se transforme et s'adapte à mes besoins, tout en recueillant mes impressions sur les dernières lectures qui m'ont captivée.

Mais ce n'est pas tout ! En tant qu'adepte de l'aventure et de la nature, je partage également avec vous mes escapades équestres et pédestres. Suivez mes traces à travers les sentiers battus, là où le bruit du monde s'estompe et où la splendeur des paysages prend toute sa place.

Rejoignez-moi dans cette aventure organisée et littéraire agrémentée d'une touche de liberté sauvage !


En savoir plus sur Les Carnets du Barde

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

4 thoughts on “15 Juillet – Départ des Mazeaux – L’adieu à Epona

  1. Merci pour cette plongée en plein air 🙂
    Je trouve très délicat d’avoir contourné le pré pour qu’Epona ne vous voie pas partir même si je suis certaine qu’elle sera heureuse dans sa nouvelle famille.

    1. C’est un plaisir. Je suis passée aussi par St Bonnet le Froid où tu peux te régaler chez Marcon : j’ai toujours une pensée pour toi 😉. Je te souhaite un bon weekend.