OUTSPHERE 2 : Le Réveil

Je vous ai déjà présenté Outsphère par Guy-Roger Duvert. J’ai beaucoup apprécié cette lecture et je reviens aujourd’hui avec le deuxième opus. Pour éviter de vous gâcher le plaisir de la découverte, je vous invite à lire cette chronique si vous n’avez pas lu le début de la série.

Le réveil…

Au moment où je rédige ces quelques lignes, je viens de refermer Outsphere 2 et mes sentiments vis à vis de l’auteur sont partagés entre la reconnaissance et la haine. J’ai tourné la dernière page et je suis restée figée, frustrée de ne pouvoir me jeter immédiatement sur la suite. Mais pourquoi ?

Guy-Roger Duvert possède l’art de l’addiction, la mienne … J’ai aimé le premier volume, j’ai adoré suivre les aventures des personnages que j’ai retrouvé dans cette épopée mais… l’épilogue laisse présager l’inimaginable et je me pose encore une multitude de questions.

A ce moment précis, je suis prête à tout pour rester dans cet univers. J’ai fait appel à mes capacités de télépathe pour que le livre se matérialise entre mes mains. Je n’ai pas obtenu le résultat souhaité mais c’est finalement une bonne chose pour Spooky (mon chat) qui ronronne sur mes genoux. Pourquoi ? Je vous laisse imaginer la situation.

Eden et ses Mystères

Si vous avez continué à me lire, c’est que vous avez probablement déjà lu Outsphere et que vous trépignez d’impatience face à cette chronique, indécis face aux nombreux avis lus sur les réseaux ou les sites marchands. Je vous rassure, parfois les critiques sont peu constructives.

La plume de l’auteur vous transporte dans son univers cinématographique et musical et ses mots se fixent dans votre imaginaire. Une expérience particulière qui, je l’avoue, développe en moi cette addiction, celle de la visualisation. L’immersion est totale si vous laissez les images tourbillonner dans l’univers musical que l’auteur m’a fait découvrir.

« Après, il faut être capable d’écouter une musique en boucle sans en avoir marre, et ça, ça dépend beaucoup des gens. Je suis un drogué à la musique, donc personnellement, ça ne me dérange pas, au contraire.

(Guy-Roger Duvert) »

Les premières notes me transportent sur Eden, une exoplanète choisie pour établir une colonie humaine. Une espèce qui a laissé sa terre mère mourir et qui espère se donner une deuxième chance.

Action et rebondissements

Ce deuxième Opus… Le Réveil… Mais quel réveil me demanderez-vous ? Je ne vous répondrai pas et vous êtes loin d’imaginer ce que cache Eden. Vous n’avez qu’une possibilité, le découvrir par vous-même.

Alors je n’ai qu’un conseil : lisez-le !

Imaginez ce nouveau monde et posez-vous la question personnellement : que ferait l’humanité que vous connaissez aujourd’hui si la vie lui offrait un nouvel habitat pour sa sauvegarde ? Que faisons nous de ce que l’univers nous donne ?

Sur Eden, chacun doit s’adapter et vite, tout peut basculer en quelques minutes. Les humains sont arrivés sur une planètes habitée et les Natifs menacent alors restez sur vos gardes. Ils vous semblent primitifs mais ils ont la force physique, la connaissance du terrain et ils sont très largement supérieurs en nombre. Le nom donné à cette exoplanète est trompeur, vous le découvrirez aux dépends des aventures des personnages. Vous n’êtes pas venus pour un déjeuner sur l’herbe mais pour survivre alors observez, analysez, vous devrez vous défendre et faire des choix difficiles.

Science Fiction ?

… Ou pas… Une telle planète existe peut-être avec une végétation luxuriante, des habitants désorganisés et presque amusants mais potentiellement dangereux. La faune est étrange et inconnue, les animaux sont démesurément grands sans pour autant être agressifs. Outsphere est ouvert à la science qui sait déterminer ce qui est comestible et utile à la survie du corps physique.

D’autres envisagent des parcelles cultivées, des ranch d’élevage. Atlantes et humains sont scientifiquement et militairement unis lors des missions de repérages lors desquelles ils font leur possible pour reconstituer l’histoire et comprendre les peuples dont les vestiges montrent une technologie très pointue. Que sont-ils devenus ? Où sont-ils ?

Vous aurez la réponse à cette question 😉

Découvertes surprenantes, technologie avancée, armes futuristes, autopsies vous donneront les réponses attendues en soulevant d’autres questions. La science fiction n’est jamais très loin de la réalité.

Podcast audio

Analyse du comportement humain

Où qu’il soit, l’homme confirme les théories de Jean Cottraux et/ou Anne Ancelin Schützenberger. Quand il est question de créer une monnaie sur Outsphere pour les échanges et la reconnaissance des uns et des autres, de leur fonction et autres revendications, je me suis beaucoup amusée. Dans une situation aussi inédite que dangereuse où règne l’imprévisible, j’imaginais une manif’ qui, finalement, rend la colonisation tellement crédible ! Je crois que chaque lecteur pourra s’y retrouver, notre espèce, sous la plume fluide de Guy-Roger Duvert, est présentée avec finesse. Je soupçonne l’auteur d’avoir un sens aigu de l’observation.

Le terrien est programmé et il a besoin d’établir des repères connus alors qu’il a la chance de s’émerveiller et de vivre une renaissance. Ils sont venus avec leurs conflits, ceux-là même qui créent des combats dévastateurs. Responsables de leurs échecs, comprendront-ils que survivre demande des sacrifices ?

La plume de Guy-Roger Duvert ne laisse pas le lecteur s’attacher aux différents protagonistes. Pourtant, de mon point de vue, un personnage en particulier inspire respect et confiance. Une exception qui laisse une graine d’espoir qui germera peut-être dans le prochain opus : RELIGIONS.

Avez-vous une idée de ce réveil imprimé sur la couverture ?

Mes impressions en vidéo

Je remercie sincèrement Guy-Roger Duvert pour ce service presse, pour ses conseils musicaux et pour sa capacité à me montrer ce que je ne voulais pas voir.

Guy-Roger Duvert vit à Los Angeles, Californie. Il est réalisateur, scénariste, et compositeur de musiques de films. Il a réalisé et produit le long métrage “Virtual Revolution”, sorti en salles en France en 2016, film qui a reçu plus de 50 prix à l’international. Une bande dessinée du même nom a été adaptée en 2018, explorant plus loin l’univers du film. Il a composé la bande originale de divers longs métrages, dont un sélectionné au Festival de Cannes, à la Quinzaine des Réalisateurs, ainsi que la musique de plusieurs bandes-annonces de blockbusters hollywoodiens (Transformers 3, Green Lantern, Prometheus, Lone Survivor, Power Rangers…).

 

Author: Angelique

Nous avons pris nos chevaux et des sacoches afin de proposer livres, carnets d'écriture et un magazine trimestriel à tous ceux qui en font la demande. Nous organisons des groupes de lecture dans les chemins, dans les prés, avec les enfants et leurs accompagnants.

Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)

3 thoughts on “OUTSPHERE 2 : Le Réveil