Outsphere 3 : Religions – Une nouvelle ère

Peut-être vous souvenez-vous de mon addiction à la sage Outsphère ? La fin de deuxième Opus m’avait laissée désespérée et je me suis précipitée sur Religions (Oustphère 3 ) dont l’auteur n’est autre que le musicien Guy-Roger Duvert. Je vais vous embarquer avec moi dans cet univers littéraire et musical alors… Ouvrons ce livre ensemble.

En bref

  • Éditeur ‏ : ‎ Inceptio (23 octobre 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 400 pages

S’engage une quête dans un monde foncièrement différent de celui qu’il connaissait, bien que radicalement marqué par les événements vécus par Bowman à son époque. Il comprend alors que la planète n’a pas encore révélé sa principale menace. Mais s’y attaquer peut s’avérer difficile dans un monde qui a régressé technologiquement et où les religions ont pris le pas sur la science.

Une introduction subtile

J’ai retrouvé Jake Bowman où je l’avais laissé en refermant le deuxième Opus. Au fil de mes lectures, Guy-Roger Duvert affine sa plume et l’introduction dévoile l’épopée depuis son origine dans les questions et réflexions de Bowman. Je comprends parfaitement qu’il puisse se demander où il est et ce qu’il fait là. Imaginez vous endormir un soir dans votre lit et vous réveiller au milieu d’un désert avec deux énergumènes aussi surréalistes que désagréables. Allez, soyez honnêtes, vous ne seriez pas très à l’aise. Heureusement que Bowman est un militaire bien entraîné au combat. Il n’est pas mon personnage chouchou mais c’est avec lui que l’aventure (re)commence. Rassurez-vous, Olsen n’est pas bien loin, heureusement pour Bowman d’ailleurs 😉

Que voudriez-vous savoir que je ne dévoilerai pas ?

Religions

Comme vous l’avez lu sur le quatrième de couverture, le monde a changé sur Eden. Même si des vestiges rapellent Outsphère, Bowman découvre un environnement médiéval, tant dans les constructions que dans l’armement. Il va redécouvrir Eden sous un nouveau jour, orienté par la prégnance des religions. Les femmes de l’Ordre des Célestes dirigent plusieurs des cités centrales. La société patriarcale aurait-elle rendue aux femmes la célébration de la terre mère ? Cependant, la construction de cette religion est développée avec une logique que Bowman analyse avec les fidèles qui croisent son chemin.

“Ainsi, l’Eglise catholique, par exemple, décida par la bulle papale de 496 après Jésus-Christ, que la mère du Christ était vierge. On pouvait être en droit de se demander comment ils avaient pu découvrir ça cinq siècle après les événements. Plus flagrant encore, on lui donna le trait d’Immaculée Conception, signifiant qu’elle était pure et sans péché, dans une décision datant du XIXe siècle ! Là aussi, il avait fallu apparemment deux millénaires pour découvrir ce fait.”

Analyse de société

Depuis le début de la saga, Guy-Roger Duvert soulève divers sujet de société en lâchant ses personnages sur un terrain de jeu pour analyser leur évolution. C’est du moins l’intuition que j’ai et je suis rentrée dans le jeu en cherchant comment, dans une telle situation, nous adapterions nos comportements.

L’auteur prend un risque certain en abordant le sujet qui fâche : les religions. Pourtant, tout comme la politique (deux sujets étroitement liés), les croyances religieuses sont très éloignées de la science. Dans un monde où tout se doit d’être scientifiquement démontré, les reliques restent, même si la datation de certaines d’entre elles font polémique et que les textes ont été interprétés par les nombreuses traductions. Guy-Roger Duvert place ici ses personnages sous la toute puissance des Célestes, religion majeure dans cette population venue… Au cas où vous êtes arrivés ici sans avoir lu les deux premiers volumes, je vous invite à la lecture qui répondra à cette question. Mais l’auteur nous conte une légende, et comme nous le savons, ces textes anciens ont toujours une part de vérité. Mais comme toute chose, la pensée se perd au fil du temps et seuls les créateurs connaissent cette vérité. Bowman et Olsen ont vécu l’origine de la colonisation d’Eden. Mais je n’en dirai pas plus. L’auteur nous invite à réfléchir sur nos croyances, sur ce qui serait (de notre point de vue) établi comme vérité absolue.

La suite, on en parle ?

J’ai passé un peu de temps sur Eden mais cette planète serait-elle le miroir de notre âme ? Les terriens y sont venus pour avoir une deuxième chance après la destruction de leur planète d’origine par leurs actes irréfléchis. Est-il possible de reproduire les mêmes erreurs ? J’apprécie cette saga qui nourrit mon intellect par une activité divertissante et plaisante. Il me faudra maintenant attendre environ trois ans pour découvrir les multiple facettes d’Eden. Frustrant mais peut-être aussi nécessaire pour laisser mûrir la réflexion. Je vais me placer en bonne position pour m’offrir le prochain opus avec une dédicace 🙂

En attendant, je vous retrouve prochainement avec mes lectures du même auteur.

Une plume musicale

Guy-Roger Duvert se décrit comme un saltimbanque, ses études lui auraient apportés un statut social beaucoup plus recherché dans notre société et pourtant… J’aime lire avec un fond musical et de nombreuses musiques de film ont leur place dans ma bibliothèque. Je suis une ancienne : j’ai des livres “papier” et des “CD” mais tout est possible aujourd’hui avec le numérique.

Je vous invite à découvrir l’univers musical de ma lecture, une composition de l’auteur lui-même.

Quelques mots sur l’auteur

Guy-Roger Duvert, né à Paris et vivant à Los Angeles depuis une dizaine d’années, est rapidement devenu saltimbanque, malgré des études supérieures classiques. Dans un premier temps compositeur de musiques de films, il score ainsi une demi-douzaine de long métrages, dont un sélectionné à Cannes à la Quinzaine des Réalisateurs. Il fournit aussi des musiques pour des bandes annonces de blockbusters hollywoodiens comme Transformers 3, Green Lantern, Prometheus, Lone Survivor. Puis il décide de passer également à la réalisation, avec la sortie en salles en 2016 de son premier long métrage de science-fiction, ” Virtual Revolution “, qui obtient plus de 50 prix à l’international. Enfin, conscient qu’il ne parviendra pas à raconter toutes les histoires qu’il a en tête sur écran, il se met à l’écriture. Outsphere, son premier roman, sorti dans un premier temps en autoédition, remporte le prix Amazon TV5 Monde avant de rejoindre avec plaisir et fierté les écuries d’Inceptio.

Je soutiens Les Crins du Barde
Je soutiens Les Crins du Barde

Podcats

Retrouvez mes autres lectures du même auteur

Author: Angelique

Nous avons pris nos chevaux et des sacoches afin de proposer livres, carnets d'écriture et un magazine trimestriel à tous ceux qui en font la demande. Nous organisons des groupes de lecture dans les chemins, dans les prés, avec les enfants et leurs accompagnants.

Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer.

Vos commentaires sont utiles à la vie de ce blog et nous aimons vous lire :)